creer scene d'action manga

Comment dessiner les scènes d’actions

Apprendre à faire son manga :: Comment dessiner les scènes d’actions

Bien sûr, le manga ne se résume pas à de l’action pure et dur et pourtant aujourd’hui ce qui pousse les jeunes auteurs à vouloir faire un manga, c’est l’envie de raconter des histoires passionnantes, remplies d’action.

Mais il faut bien reconnaitre que ce n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît !

Je vais donc tenter de vous expliquer ça facilement

Sommaire :

  • Définir, quelle scène d’action, on veut raconter !
  • Comment trouver l’inspiration pour sa scène d’action !
  • L’entrainement
  • Les tests
  • Les outils visuels
  • Les astuces de mangakas
  • Le découpage
  • Les dialogues
  • La pose dynamique
  • L’encrage

Sommaire

1 – Définir, quelle scène d’action, on veut raconter !

Lorsqu’on dessine un manga, il est important de définir la scène d’action que l’on veut raconter.

apprendre-mangas-les-combats

Se poser les bonnes questions quand on veut apprendre à dessiner les combats dans son manga.

Et pour ça, il faut vous concentrer sur ce qu’elle doit raconter. Car une scène d’action n’est pas juste là pour se défouler. Comme les moments d’exposition, ou vous placez les enjeux, les contextes et les besoins de votre univers. Les scènes d’action sont là pour valoriser votre récit, lui apporter un élément complémentaire, qui aura son importance sur la fin de votre histoire, soit d’une façon directe, soit d’une façon indirecte.

Exemple : Le combat de Goku et Picollo contre Raditz, grâce à ce combat face à un ennemi bien plus fort que le héros principal, Akira Tryama introduit les origines Sayen de Goku. Fait vivre son univers sans GOKU et met en place le lien entre Picolo et Gohan.

DRAGONBALL Z – AKIRA TORYAMA

Concrètement, quelle question dois-je me poser ?

Tout d’abord la forme !


Est-ce qu’il s’agit d’un combat au sabre ou avec les poings ? Vos personnages ont-ils des notions d’art martial ou au contraire ne savent pas se battre ?
S’agit-il d’un moment capital dans votre histoire ou est-ce juste une démonstration du potentiel de votre héros ?
La scène du match de basket que vous dessinez à t’elle une importance pour la victoire ou pour la relation entre les joueurs etc…

Slam dunk, le parfait exemple des scènes d’action dans un manga de sport !
Slam dunk – Takehiko INOUE

Cela implique donc de comprendre les mouvements et les positions des personnages, ainsi que les émotions qu’ils expriment.

Il faut également tenir compte de l’arrière-plan et des éléments qui l’entourent, qui peuvent aider à renforcer l’atmosphère de la scène.

Pour apporter quoi ?

Quest ce que je veux apporter à mon histoire avec cette scène d’action ?

Montrer la capacité de mes héros ?
Montrer les enjeux de mon histoire ?
Poser un cadre dans mon univers ?
Créer la rivalité entre les personnages ?
Définir le chemin à accomplir jusqu’au but ?
ETC..

Donc, il est essentiel de planifier la séquence d’événements pour délivrer votre message à la suite de votre scène d’action.

Il se passe ça, de ce fait, il va arriver ça !
Il y a cet événement donc cela explique pourquoi il est arrivé ça ou il va arriver ça ?
Suite à cette scène d’action, on réalise les capacités d’un tel ou un tel.
Etc..

N’oubliez pas, pour que la scène soit facile à suivre pour le lecteur, vous devrez réfléchir combien de page, elle devra faire, pour transmettre votre message. Les angles de vue peuvent également jouer un rôle important dans la narration de la scène, afin de démontrer la puissance ou le sentiment d’impuissance des personnages.

Et surtout rappeler vous qu’une scène d’action bien conçue doit capturer l’attention du lecteur et l’immerger dans l’histoire.

apprendre-mangas-les-combats

2 – Comment trouver l’inspiration pour sa scène d’action ?

Trouver l’inspiration pour une scène d’action peut être un défi, mais il existe plusieurs façons d’y parvenir.

Tout d’abord, il peut être utile de rechercher des références visuelles pour s’inspirer de la façon dont d’autres artistes ont représenté des scènes d’action.

Tout d’abords Les films :


Si vous souhaitez faire un manga avec des combats à mains nu ou avec des armes à feu, prenez le temps de visionné des films comme :

John wick :

Ou Matrix par exemple

Mais également des séries tv comme

BANSHEE : interdit au -16 ans

Pour les courses poursuites des films comme
Fast and furious :

On ne parle ici que des scènes d’action, pas du scénario, on est d’accord !

Bien évidement pour les scènes de sport rien de mieux que de se servir des rediffusions de match :


Mais bien sûr, vous pouvez vous inspirer des scènes de combats de certain manga et/ou de jeux vidéos.

Les tutos comme support

Ensuite, il peut être utile de faire des recherches sur les mouvements physiques et les techniques de combat pour aider à rendre les scènes d’action plus réalistes et crédibles. Des experts dans ces domaines peuvent fournir des conseils et des astuces pour rendre les mouvements des personnages plus dynamiques et convaincants.

https://youtu.be/A51-DajrEoY

Enfin, il peut être bénéfique de s’inspirer de sa propre expérience de vie pour créer des scènes d’action originales et personnelles. En utilisant ses propres émotions, sentiments et expériences, un artiste peut créer des scènes d’action uniques et significatives qui captivent l’attention des lecteurs.

Trouver l’inspiration pour les scènes d’action peut être un processus purement créatif, mais en sans références, elle risque de manqué de réalisme ou de lisibilité.
En explorant les sources d’inspiration disponibles et en puisant dans sa propre expérience personnelle, un artiste peut créer des scènes d’action mémorables et saisissantes.

apprendre-mangas-les-combats

3 – L’entrainement pour apprendre à dessiner les combats dans ton manga;

Étape obligatoire, pour réaliser ses scènes d’action, l’entrainement !

S’entraîner à dessiner des scènes d’action pour son manga peut prendre du temps et de la pratique, mais c’est obligatoire pour réussi son récit.
Pour vous aider à vous entrainer, il existe plusieurs méthodes pour améliorer ses compétences dans ce domaine.

Tout d’abord, il est important de s’entraîner à dessiner les mouvements des personnages en utilisant des références visuelles telles que des photos ou des vidéos d’arts martiaux ou de sports extrêmes. Cela peut aider à comprendre la dynamique des mouvements et des positions des corps dans l’espace.

Exemple d'enchainement de mouvement de combat scène d'action manga
Exemple d’enchainement de mouvement de combat

EXERCICE : Prenez cette image, ci-dessus, et reproduisez chaque scène sur votre cahier de croquis. Et envoyez, les moi sur [email protected] ou postez-les sur le Discord : https://discord.gg/7ge6d2UM Dans le topic : exercices

Ensuite, il est utile de pratiquer le dessin des angles de vue différents pour varier les perspectives et les compositions de la scène d’action. Les angles de vue peuvent donner une impression de mouvement et de profondeur à la scène, ce qui la rend plus immersive pour le lecteur.
Pour ça, comme le dessin ci-dessous, simplifier vos traits au maximum.

apprendre-mangas-les-combats

Dessin simplifié

Il est également important de se concentrer sur les détails, tels que l’expression faciale et le langage corporel des personnages, qui peuvent aider à transmettre les émotions et l’intensité de la scène d’action.

Language corporel

Enfin, il est utile de pratiquer la création de storyboards et de séquences pour planifier et organiser les mouvements des personnages dans la scène d’action. Cela peut aider à créer une séquence cohérente et facile à suivre pour le lecteur.

Comme ici, ou vous pouvez vous inspirer d’une scène d’action d’un film et faire des arrêts sur image pour faire votre story-bord.

EXERCICE :
Sélectionne une scène d’action tirée d’un film ou d’une vidéo, et réalise une page de storyboard.
Partage-la ensuite sur le discord ou par mail à : [email protected]

S’entraîner à dessiner des scènes d’action pour son manga nécessite une pratique régulière, en utilisant des références visuelles, en expérimentant avec les angles de vue et en se concentrant sur les détails et l’émotion. La création de storyboards peut également aider à planifier la séquence de la scène d’action.

les autres ont lu également cet article  Modèle de cheveux Manga

et apprendre-mangas-les-combats

4 – Les tests

Tester les scènes d’action pour son manga peut aider à s’assurer qu’elles sont cohérentes, fluides et faciles à suivre pour le lecteur. Voici quelques méthodes pour tester les scènes d’action :

Demander des commentaires pour mieux apprendre à dessiner les combats dans ton manga :

Faites lire votre manga à des amis, des membres de la famille ou des collègues pour obtenir leurs commentaires et leurs critiques. Demandez-leur s’ils ont eu du mal à suivre la séquence de la scène d’action, ou s’ils ont trouvé que certains mouvements étaient peu clairs ou peu crédibles.

EXERCICE :
Partage tes essais sur le discord : https://discord.gg/7ge6d2UM Dans le topic : exercices

Créer des storyboards comme si vous faisiez un animé :

Créer des scénarimages proches de ceux des animés pour vos scènes d’action. Cela peut vous aider à visualiser les mouvements et les angles de vue, ainsi qu’à identifier les zones qui nécessitent une amélioration.

Utiliser des figurines d’action :

Utilisez des figurines d’action pour représenter les personnages de votre manga et créer des scènes d’action. Cela peut vous aider à visualiser les positions et les mouvements des personnages, ainsi qu’à trouver des angles de vue intéressants.

Créer des maquettes :

Utilisez des matériaux tels que l’argile ou le papier mâché pour créer des maquettes de vos personnages et des décors de la scène d’action. Cela peut vous aider à visualiser la profondeur de la scène et à expérimenter avec différents angles de vue.

Utiliser des logiciels avec de la 3D :

Clipstudio paint, ou blender, peuvent vous permettre après un certain temps d’apprentissage à trouver des angles de vue adapté à votre histoire.

Ces méthodes peuvent aider à améliorer la cohérence et la fluidité de vos scènes d’action, ainsi qu’à rendre la lecture de votre manga plus immersive et agréable pour le lecteur.

5 – Les outils visuels

Obligatoire dans la narration manga, les outils visuels, sont ce qui donne tout son charme à ce média.

Les lignes de vitesse :

Les lignes de vitesse, également appelées « lignes cinétiques », sont un élément important pour donner de la dynamique et de la vitesse à une scène d’action dans un manga. Ces lignes sont généralement dessinées autour des personnages en mouvement pour donner une impression de vitesse et de mouvement rapide.

Voici quelques conseils pour utiliser efficacement les lignes de vitesse dans vos scènes d’action :

  1. Utilisez des lignes simples et claires : Les lignes de vitesse doivent être simples et claires pour que le lecteur puisse facilement suivre le mouvement. Évitez de surcharger la page avec trop de lignes ou des motifs compliqués.
  2. Utilisez des couleurs contrastantes : Les lignes de vitesse peuvent être dessinées avec une couleur contrastante pour les faire ressortir sur la page et donner plus d’impact.
  3. Utilisez les lignes de vitesse pour diriger l’attention du lecteur : Les lignes de vitesse peuvent être utilisées pour diriger l’attention du lecteur vers les parties les plus importantes de la scène. Par exemple, des lignes de vitesse qui convergent vers le point d’impact d’un coup de poing peuvent renforcer l’impact visuel.
  4. Utilisez des formes différentes pour les lignes de vitesse : Les lignes de vitesse peuvent être dessinées dans différentes formes pour représenter différents types de mouvements. Par exemple, des lignes ondulées peuvent représenter un mouvement fluide, tandis que des lignes brisées peuvent représenter un mouvement saccadé.
  5. Soyez cohérent dans l’utilisation des lignes de vitesse : Les lignes de vitesse doivent être utilisées de manière cohérente pour éviter de distraire le lecteur. Utilisez-les de manière cohérente dans toutes les scènes d’action pour donner une impression globale de dynamisme à votre manga.
ligne de vitesse dans les scènes d'action manga
Exemple de ligne de vitesse

Les onomathopées

Les onomatopées sont un élément important dans les scènes d’action d’un manga. Ce sont des mots ou des sons qui représentent une action ou un effet sonore, tels que « bam », « crack » ou « whoosh ». Les onomatopées peuvent aider à ajouter du dynamisme et de l’impact visuel à vos scènes d’action.

Voici quelques conseils pour utiliser efficacement les onomatopées dans vos scènes d’action :

  1. Soyez créatif dans le choix des onomatopées : Utilisez des onomatopées qui représentent vraiment le son ou l’effet sonore que vous voulez représenter. Soyez créatif et utilisez des onomatopées qui sortent de l’ordinaire pour ajouter de l’originalité à votre manga.
  2. Utilisez des polices différentes : Utilisez des polices différentes pour représenter différentes onomatopées. Utilisez des polices plus grandes pour les onomatopées plus fortes et plus puissantes, et des polices plus petites pour les onomatopées plus discrètes.
  3. Placez les onomatopées près de la source du son : Placez les onomatopées près de la source du son pour aider à renforcer l’effet visuel et sonore de la scène. Par exemple, placez l’onomatopée « boom » près de l’impact d’un coup de poing.
  4. Soyez cohérent dans l’utilisation des onomatopées : Utilisez les onomatopées de manière cohérente dans toutes les scènes d’action de votre manga pour éviter de distraire le lecteur. Utilisez des onomatopées similaires pour des actions similaires pour aider le lecteur à suivre facilement l’action.

Poser sa caméra au bon endroit

Le choix de l’angle de vue pour une scène d’action dépend du but que vous souhaitez atteindre. Il peut être utilisé pour créer un effet dramatique, pour donner une perspective unique ou pour aider à raconter l’histoire. Voici quelques points à considérer lors du choix de l’angle de vue pour votre scène d’action dans votre manga :

  1. Le point de vue du personnage : Lorsque vous choisissez un angle de vue pour votre scène d’action, envisagez de prendre le point de vue du personnage qui est le plus impliqué dans la scène. Cela peut aider le lecteur à s’immerger dans l’action et à ressentir l’intensité de la scène.
  2. L’emplacement des personnages : L’emplacement des personnages dans la scène peut également influencer l’angle de vue. Si les personnages sont dispersés dans une grande zone, vous pourriez envisager un angle de vue aérien pour montrer l’étendue de l’espace. Si les personnages sont dans un espace confiné, un angle de vue plus rapproché peut être plus approprié.
  3. Le ton de la scène : Le ton de la scène peut également aider à déterminer l’angle de vue approprié. Par exemple, une scène de combat intense peut être mieux représentée avec un angle de vue à partir du niveau du sol, tandis qu’une scène plus calme peut être mieux représentée avec un angle de vue plus éloigné.
  4. La composition de la scène : La composition de la scène peut également influencer l’angle de vue. Envisagez d’utiliser des angles de vue inclinés ou des angles de vue en plongée pour ajouter de l’impact visuel à la scène.
Différents angles ne racontent pas la même chose

6 – Les astuces de mangakas

Tous les mangakas ont leurs astuces et idées originales pour réussir leur scène d’action.

Par exemple Akira Toryama : Vas tricher avec la perspective en plaçant le personnage en gros plan afin de donner l’illusion de distance.

Yuzuke MURATA, lui, va jouer avec la perspective et la caméra

Kishimoto, lui, va se focaliser sur les moments clé

Sortir des cases

Pour concentrer l’attention sur le personnage qui prépare ou subit une action. Cela donne la sensation au lecteur, que le personnage est l’élément le plus important de la scène.

Raditzz est imposant juste en le laissant en dehors de tout cadre.
Dragonball – AKIRA TORYAMA

La perspective

La perspective est un des moyens les plus efficaces de rajouter de l’action à votre manga.

eyeshield 21 – YUZUKE MURATA

Faire des gros plans, des grandes cases ou des doubles-pages.

Une des forces du manga, reste cette capacité à nous balancer des pages magnifique après une succession de petites cases qui font monter la pression. N’hésitez pas à ralentir votre action par de petites cases afin de la faire exploser sur une double-page !

INITIAL D Shūichi Shigeno

La pause dans l’action

Moment privilégié de certain mangaka, les moments de pause dans l’action.
Ces cases, souvent en grand format, propose des instants intenses qui annoncent souvent un moment épique dans votre histoire.

Cependant, il faut très peu s’en servir sinon votre effet tombe à l’eau !

Oda jour beaucoup avec cet effet
One piece – ODA Eichiro

La Lisibilité

Cruciale dans votre scène d’action, la lisibilité fera que votre lecteur sera captivé ou pas par votre moment épique.
Pour ça, vous devez trouver le bon équilibre entre rythme, message et action.

Ao ashi – Kobayashi, Yûgo

Les déformations ou fish eye

Jouer avec la physique de vos personnages peut vous permettre, de donner beaucoup de dynamisme a vos planches et ainsi créer une sensation d’action dans vos dessins

Dreamland – Reno lemaire

Les mouvements saccadé ou répété

Qu’il soit montré ou imagé, la multiplication des coups est un effet très puissant. Cela permet de symboliser la vitesse ou la puissance d’un mouvement.

One punch man – Yuzuke Murata

Les effets de vitesse dans les scènes d’action d’un manga

Très fréquents dans les mangas, les bras ou les jambes sont souvent effacé pour laisser place à des effets de vitesse, image très puissante, car elle, pose une action figée dans le temps tout en indiquant la rapidité du mouvement.

les autres ont lu également cet article  Tuto manga : le dessin facile du visage
Sun ken rock – BOÏCHI
Kengan Ashura -Yabako Sandrovich

Le dédoublement du personnage

Cette astuce consiste à multiplier votre personnage dans différente pose afin d’indiquer au lecteur le mouvement que ce dernier est en train d’opérer.

BERSERK – KENTARO MUIRA

Les effets d’impact

Et pour terminer les effets d’impact, symbolise le moment et l’endroit ou deux éléments de l’action se touchent. Révélant, selon le design et son ampleur, la puissance de ce dernier.

Kenshin le vagabond – NOBUHIRO WATSUKI

7 – Le découpage

Le découpage des cases pour une scène d’action dans un manga est important pour maintenir la fluidité de l’action et la clarté du récit. Voici quelques éléments à prendre en compte pour le découpage de cases d’une scène d’action :

  1. Le choix des angles de vue : Il est important de choisir des angles de vue qui permettent de montrer clairement les mouvements des personnages. Les angles de vue en plongée, en contre-plongée ou en gros plan peuvent ajouter de l’impact à la scène.
  2. La taille et la forme des cases : Il est recommandé de varier la taille et la forme des cases pour maintenir l’intérêt et la fluidité de la lecture. Les cases plus grandes peuvent être utilisées pour des moments clés de l’action, tandis que les cases plus petites peuvent être utilisées pour des détails ou des mouvements rapides.
  3. La disposition des cases : La disposition des cases doit être intuitive et facile à suivre pour le lecteur. Il est recommandé de disposer les cases de manière à ce que l’œil du lecteur suive naturellement l’action de gauche à droite.
  4. Le découpage temporel : Le découpage des cases doit permettre de montrer la progression de l’action dans le temps. Il est important de montrer les mouvements des personnages de manière cohérente et chronologique pour que le lecteur puisse suivre facilement l’action.
Platinium End – Obata

En résumé, pour découper de bonnes scènes d’action dans un manga, il est important de varier la taille et la forme des cases, de choisir des angles de vue appropriés, de disposer les cases de manière intuitive et de montrer la progression de l’action de manière cohérente et chronologique. En gardant ces éléments à l’esprit, vous

8 – La Composition de la case

Pour bien composer une case de scène d’action dans votre manga, voici quelques éléments de composition à prendre en compte :

  1. Le cadrage : Le choix du cadrage peut aider à diriger l’attention du lecteur vers les éléments les plus importants de la scène. Vous pouvez utiliser différents types de cadrage tels que le plan d’ensemble, le plan moyen ou le gros plan, selon l’effet que vous souhaitez créer.
  2. La règle des tiers : La règle des tiers est une technique de composition qui consiste à diviser l’image en tiers verticalement et horizontalement, et à placer les éléments clés de la scène sur les intersections de ces lignes imaginaires. Cela aide à créer une image équilibrée et à diriger l’attention du lecteur vers les éléments les plus importants de la scène.
  3. La profondeur : La profondeur peut être utilisée pour ajouter de la dimension à la scène et pour aider à communiquer la position des personnages dans l’espace. Vous pouvez utiliser des plans différents pour montrer la distance entre les personnages et pour ajouter du dynamisme à la scène.
  4. Le mouvement : Pour ajouter du dynamisme à la scène, vous pouvez utiliser des lignes de mouvement pour montrer la direction et la vitesse des mouvements des personnages. Les lignes de mouvement peuvent aider à communiquer l’intensité de l’action et à guider l’œil du lecteur à travers la case.
  5. Les onomatopées : Les onomatopées peuvent être utilisées pour ajouter de l’impact visuel à la scène et pour renforcer l’effet sonore de l’action. Vous pouvez choisir une onomatopée appropriée et la placer correctement dans la case pour aider à communiquer l’intensité de la scène.

9 – Les dialogues

Écrire de bons dialogues pour ses scènes d’action peut sembler difficile car les dialogues ont tendance à être plus limités dans les scènes d’action que dans les scènes plus calmes. Cependant, il est possible d’écrire des dialogues percutants qui peuvent ajouter de la tension et de l’émotion à la scène. Voici quelques conseils pour écrire de bons dialogues pour vos scènes d’action :

  1. Soyez concis : Les dialogues dans les scènes d’action doivent être brefs et directs. Évitez les longs monologues qui peuvent ralentir le rythme de la scène. Les personnages doivent communiquer l’essentiel et de manière rapide pour que la scène reste dynamique.
  2. Soyez pertinent : Les dialogues doivent être pertinents et aider à faire avancer l’action. Les personnages doivent communiquer des informations importantes qui ont un impact sur la scène, ou évoquer des émotions qui ajoutent à l’intensité de la scène.
  3. Utilisez des répliques qui révèlent les motivations des personnages : Les dialogues peuvent être un moyen efficace de révéler les motivations des personnages. Les répliques doivent être choisies avec soin pour que les motivations des personnages soient claires pour le lecteur.
  4. Utilisez un langage approprié : Les personnages doivent utiliser un langage qui convient à leur personnalité et à leur culture. Évitez d’utiliser un langage qui ne correspond pas à leurs caractéristiques. Les dialogues doivent être crédibles et naturels pour que le lecteur puisse s’immerger dans l’histoire.
  5. Évitez les clichés : Les dialogues qui utilisent des clichés ou des expressions toutes faites peuvent sembler artificiels et détourner le lecteur de l’histoire. Évitez les phrases toutes faites et cherchez plutôt des formulations originales qui conviennent à vos personnages et à votre histoire.
SHAMAN KING – Hiroyuki TAKEI

En résumé, pour écrire de bons dialogues pour vos scènes d’action, soyez concis, pertinent, utilisez des répliques qui révèlent les motivations des personnages, utilisez un langage approprié et évitez les clichés. Des dialogues bien écrits peuvent ajouter de la tension et de l’émotion à vos scènes d’action et rendre l’histoire plus immersive pour le lecteur.

10 – La pose dynamique

Ah, sans pose dynamique, pas de scène d’action ! C’est pourquoi il vous faut impérativement travailler vos poses avant de vous lancer dans une de ces scènes d’action qui vont faire tout le contenu de votre manga.

Pour ça il n’y a pas 36 solutions, du travail et encore du travail !

Comment améliorer ses poses dynamiques ?

1/ Reproduire les poses de tes personnages préférés :
L’avantage de cette méthode, c’est que tout le boulot est déjà fait, il ne reste qu’à l’étudier. L’inconvénient, c’est que cela ne correspondra pas toujours à ce que tu veux montrer dans ton manga !
2/ Utiliser des mannequins :
Pour ça, fait lui prendre la pose que tu souhaites, prend le en photo et redessine-le avec les aspects de ton personnage.
3/ Utiliser mon E-book gratuit :
Pour utiliser une méthode simple pour apprendre à faire des poses dynamiques facilement.
Si tu ne l’as pas déjà demande le ici

4/ Regarde la vidéo, de cours sur le même sujet ici

Dessiner des poses dynamiques facilement le cours en vidéo

11 – L’encrage

Et oui, s’il y a bien, un élément narratif du manga qui contribue grandement aux scènes d’action, c’est bien l’encrage.
Il doit être précis et vif, sans nuire à la visibilité de l’action elle-même.
Pour réussir votre encrage, il vous faut commencer par bien étudier les outils à votre disposition.
Est ce :
– Les liners
– La plume
– Les stylos
– les porte-mine
– Numérique
– Etc.

Ensuite, tester la même scène d’action avec chacun de ses outils en essayant d’adopter la méthode de votre mangaka préféré.

Et enfin, travailler avec une table lumineuse afin de ne pas gâcher votre croquis préparatoire

Vagabon – du Maitre TAKEHIKO INOUE

12 – Les erreurs à éviter

Le réalisme du mouvement

Souvent mal travaille par les mangakas amateurs, manquant d’expérience ou de travail. Le corps peu s’il est mal dessiné nuire à la totalité de la scène, c’est pour ça que vous devez bien maitriser l’anatomie du corps humain. Pour vous aider, vous pouvez aller lire cet article où je vous donne les bases de l’anatomie

Des dialogues vu et revu

Une des erreurs les plus classiques pour un jeune débutant est la fameuse phrase :
 » Tu vas mourir  » ou « Tu vas crever « 
Phrase lourde de sens dans un récit qui arrive sans que rien de préalable amène à cette phrase. Pour créer de l’intensité dans le dialogue, on doit ressentir la menace que représente l’antagoniste du héros ou la volonté du héros à aller jusqu’à l’extrême limite qui est le meurtre de son opposant. C’est une phrase qui doit avoir un impact suffisamment fort et ne doit pas être utilisé juste par ce que ça fait classe et sans aucune raison valable.

Des cases et des cases de ligne de mouvement

Au point que l’on ne les regarde même plus jusqu’à ce que l’action ce calme et que, l’on passe a autre chose.

Des mises en scene illisible

C’est quand votre représentation du mouvement ou de l’action est tellement confuse que l’on est obligé de revenir en arrière pour essayer de comprendre ce qu’il vient de se passer.

Des scènes de combat trop longues ou trop courte

C’est quand même un moment important de votre histoire, donc veillez bien à ce qu’elle soit ni trop longues. Cela risquerait de faire perdre de l’intensité si elle est trop longue Et si elle est trop courte, cela lui ferait perdre de l’importance.
Rester sur 2 ou 3 pages d’actions environ, faite une pause dans votre récit avec quelques dialogues et continuer votre scène.

CONCLUSION

La création de scènes d’action dans un manga est un processus complexe qui nécessite une combinaison de compétences en narration, en dessin et en composition visuelle. Pour créer des scènes d’action convaincantes, il est important de s’inspirer de différentes sources, de pratiquer régulièrement, de travailler sur la composition de la case, de choisir le bon angle de vue et de donner vie aux personnages grâce à des mouvements fluides et dynamiques. En gardant ces éléments à l’esprit et en y consacrant du temps et de l’effort, il est possible de créer des scènes d’action passionnantes et mémorables qui donneront vie à votre manga et captiveront les lecteurs.

Laissez-moi un commentaire !

Surtout, dites-moi si ce cours vous à aider ou s’il vous à apporter toutes les informations que vous attendiez sur ce sujet.

Publications similaires