AKIRA TORIYAMA nous à quitter.

AKIRA TORIYAMA nous à quitter.

C’est avec une immense tristesse que j’apprends que le maître du manga de ma génération vient de nous quitter… Je suis très touchée par cette nouvelle, car si my manga Academia, existe, c’est entièrement grâce à lui. Et a dr slump et dragonball.

Enfants, j’enregistrais les épisodes de DBZ sur un magnétoscope pour mettre pause et ainsi reproduire ces héros incroyables qui ont bercé mon enfance .

Akira Toriyama a propulsé le manga à l’autre bout du monde et même de la galaxie. Sans son travail, le manga ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui. C’est-à-dire un média littéraire et ne source d’inspiration, pour des millions de personnes de 5 à 65 ans.

J’en parlais lors d’un de mes derniers stages Dragon Ball a presque 40 ans et aujourd’hui encore des enfants rêve de se transformer en super Saiyan comme nous le faisions à leur âge

Merci sensei. Merci Mr, merci de m’avoir appris à dessiner, appris à croire en moi.

Le mangaka renommé Akira Toriyama, célèbre pour être le créateur de la série mondialement connue « Dragon Ball » et de l’emblématique « Dr Slump », s’est éteint à l’âge de 68 ans des suites d’un hématome sous-dural, ont annoncé ce vendredi sa maison d’édition et son studio.

Né le 5 avril 1955 à Nagoya, dans la préfecture d’Aichi au Japon, Akira Toriyama a laissé derrière lui un héritage artistique exceptionnel. Sa série phare, Dragon Ball, a connu un succès planétaire et a été classée en 2007 comme le troisième « meilleur manga de tous les temps » par les lecteurs japonais, lors du dixième anniversaire du Japan Media Arts Festival, juste derrière Slam Dunk et JoJo’s Bizarre Adventure.

En 1981, Toriyama remporte le prestigieux prix Shogakukan Manga Award du meilleur manga shōnen avec Dr Slump, une série qui s’est vendue à plus de 35 millions d’exemplaires au Japon. Ce manga comique a également été adapté en une série animée à succès, marquant le début d’une carrière extraordinaire pour l’artiste japonais.

La série suivante de Toriyama, Dragon Ball, a atteint des sommets de popularité inégalés. Avec une diffusion mondiale et des ventes dépassant les 250 à 300 millions d’exemplaires, Dragon Ball demeure l’un des mangas les plus vendus de tous les temps. Son impact sur la période où la circulation des mangas était à son apogée entre les années 1980 et 1990 est indéniable, renforçant également la popularité des dessins animés japonais à l’échelle mondiale.

Avant de devenir mangaka, Toriyama, après avoir choisi la spécialité artistique au lycée, prend la décision de ne pas poursuivre d’études supérieures. Malgré l’opposition de ses parents, il se lance dans la vie active en tant qu’illustrateur pour une agence de publicité. Cependant, son parcours professionnel initial est marqué par des retards, un comportement atypique, et une démission au bout de deux ans.

Des débuts difficiles

Au chômage et sans ressources, Toriyama découvre un concours manga dans l’un des cafés qu’il fréquente. Sans grande ambition, il y participe en soumettant une histoire comique. Malheureusement, ses débuts ne sont pas couronnés de succès, mais il persiste en envoyant une nouvelle histoire, « Awawa World », à un magazine de prépublication de manga pour adolescents. Les épreuves se poursuivent, mais avec la persévérance et le soutien de Kazuhiko Torishima, directeur de la maison d’édition Hakusensha, Toriyama voit finalement sa première histoire publiée, « Wonder Island », bien que ce ne soit pas un succès retentissant.

Cette période d’entraînement avec Torishima aboutit à la création de « Dr Slump », où Toriyama introduit le personnage charismatique d’Arale, un robot super-puissant. Bien que le début de sa carrière soit marqué par des échecs, la série Dr Slump, publiée de 1980 à 1984, devient un énorme succès, remportant le Prix Shōgakukan en 1982 dans la catégorie shōnen. Le manga se vend à plus de 35 millions d’exemplaires au Japon, consolidant la renommée croissante d’Akira Toriyama dans le monde du manga.

Succès international : Dragon Ball

Après le triomphe de Dr Slump, Akira Toriyama, travaillant sur un rythme intense de sept jours pour l’écriture et le dessin, prend la décision difficile d’interrompre la série. Toutefois, le succès de celle-ci ne permet pas une fin abrupte. Pour boucler la série en cinq jours, Toriyama libère deux jours pour concevoir une nouvelle histoire qui sera publiée en annexe. Inspiré par les films de Jackie Chan, il se lance dans un manga d’aventures à gags, évoluant progressivement vers une série axée sur les combats d’arts martiaux. Cette histoire courte, intitulée Dragon Boy, marque le point de départ de l’épique manga Dragon Ball.

De 1984 à 1995, Toriyama consacre onze années à Dragon Ball, produisant 42 volumes comprenant 519 chapitres totalisant 7 770 pages. Dragon Ball devient un phénomène mondial avec des adaptations animées telles que Dragon Ball, Dragon Ball Z, et Dragon Ball Super. Bien que cette dernière ne soit pas basée sur son manga, Toriyama reste impliqué dans la création du nom et la conception de la distribution principale. Outre sa renommée au Japon, Dragon Ball conquiert le monde, avec 250 à 300 millions d’exemplaires du manga tankōbon vendus internationalement.

Fort de sa créativité, Toriyama étend son influence au-delà du manga, contribuant à divers projets de jeux vidéo, dont Dragon Quest. Il crée également les personnages de Chrono Trigger sur Super Nintendo, des jeux de combat Tobal n°1 et Tobal 2 sur PlayStation, ainsi que Blue Dragon sur Xbox 360.

Après l’apogée de Dragon Ball, Toriyama se consacre à des œuvres plus courtes, produisant des one-shot ou de courts récits comme Go! Go! Ackman, Cowa, Kajika, Sand Land, et Cross Epoch en collaboration avec Eiichirō Oda.

Reconnaissance et après Dragon Ball

En décembre 2002, Toriyama fait une rare apparition promotionnelle aux États-Unis lors du lancement de la version nord-américaine de Weekly Shōnen Jump, Shonen Jump, à New York.

En 2008, Toriyama entame une nouvelle collaboration en tant que scénariste avec Masakazu Katsura sur le one-shot « Trop forte, Sachié !! » prépublié dans Jump Square. Cette année-là, Blue Dragon est adapté en série animée et diffusé en français sur Nickelodeon. L’adaptation hollywoodienne Dragonball Evolution, sortie en 2009, s’avère être un échec tant critique que public. Toriyama et Katsura collaborent ensuite sur un nouveau manga, Jiya, dont l’univers s’inscrit dans le même monde, The World, que ses précédentes œuvres.

En janvier 2013, le Festival international de la bande dessinée d’Angoulême honore Toriyama du prix spécial du 40e anniversaire du Festival, marquant son impact unique en tant que premier mangaka célébré parmi les quarante Grands Prix et autres prix anniversaires. Lors de ce scrutin, il remporte également le vote des auteurs.

En juillet 2013, pour célébrer les 45 ans du magazine Weekly Shonen Jump, Toriyama lance une nouvelle série, Jaco the Galactic Patrolman, liée aux mangas précédents sur La patrouille galactique (Trop forte, Sachié !! et Jiya) et servant de préquelle à Dragon Ball.


Dernières années et Héritage

Les dernières années d’Akira Toriyama ont été marquées par son engagement continu dans l’univers de Dragon Ball. Après le succès mondial de Dragon Ball Z, il prend en charge la suite directe, Dragon Ball Super. Le 28 avril 2015, Toei Animation annonce que Toriyama est le scénariste de la version manga du projet, et il écrit également le scénario du film Dragon Ball Super: Broly, sorti le 14 décembre 2018. En mai 2021, il confirme la sortie d’un nouveau long métrage, Dragon Ball Super: Super Hero, prévu pour 2022. Ce film sera la dernière œuvre animée de l’univers Dragon Ball à sortir de son vivant. Avant son décès, Toriyama participe également à la conception du projet Dragon Ball Daima, une nouvelle suite à Dragon Ball prévue pour fin 2024.

En novembre 2017, Akira Toriyama est mentionné dans les Paradise Papers, mettant en lumière des pratiques d’évasion fiscale de certaines personnalités publiques.

AKIRA TORIYAMA nous à quitter.

Le 8 mars 2024, le studio de mangaka Bird Studio et la société Capsule Corporation Tokyo annoncent le décès d’Akira Toriyama à l’âge de 68 ans, survenu le 1er mars 2024 en raison d’un hématome sous-dural aigu. Ses derniers travaux incluent la supervision de l’adaptation de son manga Sand Land en un film animé en 2023 et d’un jeu vidéo en 2024. Il travaillait également sur une suite inédite au manga pour une adaptation sérielle en ligne dont la diffusion est prévue pour fin mars 2024, seulement quelques jours après son décès.

AKIRA TORIYAMA nous à quitter.

Le Weekly Shōnen Jump, magazine emblématique de sa carrière, publie également une annonce de son décès le même jour, accompagnée d’hommages émouvants rédigés par des collègues mangakas renommés tels que Masashi Kishimoto (Naruto), Eiichirō Oda (One Piece), Masakazu Katsura, et Yūji Horii (Dragon Quest). Akira Toriyama laisse derrière lui un héritage indélébile, ayant façonné l’industrie du manga et marqué la vie de nombreux fans à travers le monde.

Mon hommage au maitre AKIRA TORIYAMA qui nous a quitté.

Ma première vidéo Youtube de 2011

A lire également